Imprimer
PDF

Guide pratique de migration vers IPv6

Avec l'augmentation perpétuelle du nombre d’objets connectés à l’Internet depuis les dix dernières années, la ressource en adressage IPv4 s’épuise. Depuis les années 1990, l’IETF ((Internet Engineering Task Force) prépare son remplaçant, cela a abouti au standard IPV6. Ce standard d’adressage est basé sur 128 bits et non sur 32 bits comme l’IPv4. Grâce à son espace d’adressage quasi-illimité, IPV6 est à même de couvrir l’ensemble des besoins et usages futurs (internet des objets).

Depuis le début des années 2000, le protocole IPv6 est activé progressivement. Néanmoins, force est de constater, qu’au cours des 2 à 3 dernières années un ralentissement voire une régression de la vitesse de déploiement est observée. On se retrouve avec le problème de l’œuf et de la poule : d’un côté les services IPv6 n’étant pas assez développés, les opérateurs attendent pour migrer leurs réseaux faute de services à proposer à leur client. D’un autre côté, les réseaux n’étant pas migrés, les fournisseurs de services ne portent pas leurs efforts sur la migration vers IPv6, faute de clients connectés.

Il faut cependant noter qu’une étape importante a été franchie avec le déploiement de l’IPv6 par les acteurs majeurs du marché des TIC (Technologies de l’Information et des Communications) comme Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft…

Aujourd’hui, les derniers blocs d’adresses IPv4 ayant été vendus, la migration devient inévitable. L’enjeu de cette migration devenant une priorité : il faut envisager le renouvellement à la fois du cœur des réseaux, la distribution, des applications et de l’ensemble des protocoles pour pouvoir en profiter pleinement.

 

Le présent document a pour objectif d’élaborer et mettre à disposition des entreprises un guide de migration de l’IPV4 vers l’IPV6.

arrow right2Télécharger le guide (pdf, 9,33Mo)

Mise à jour le Mercredi, 31 Octobre 2018 16:48

Articles similaires